Chefferie traditionnelle: Nganké connait son nouveau chef

Ecrit par le 6 mai 2019

Alphonse Bara Gbaman a été désigné à cette fonction par les notables officiellement reconnus par le défunt chef,ce 6 mai 2019 en présence du sous préfet de l’arrondissement de Bertoua 1er.

La vacance est terminée à la chefferie de 3ème dégré du village Nganké à compter de ce 6 mai 2019. Au cours de la cérémonie sollennelle de désignation du nouvel auxilliaire de l’administration de ladite chefferie que présidait, Max Edjenguelé Mbella en tant que sous préfet de l’arrondissement de Bertoua 1er, les 5 notables officiellement reconnus ont voté à l’unanimité le nouveau chef. Il s’agit d’Alphonse Bara Gbaman qui devra désormais conduire la barque après quelques mois de vacance. En effet, il remplace SM. Adophe Pierre Mbollé qui a rendu l’âme le 4 mars dernier des suites de maladie à Bertoua.

Au terme des consultations d’usage présidées par l’autorité administrative locale, Alphonse Bara Gbaman prend les commandes d’un village situé à une dizaine de kilomètres de Bertoua, sur l’axe reliant la ville éponyme à Dimako. La chefferie traditionnelle de 3ème dégré du village Nganké est limitée au Nord par le village Bonis 1, au Sud par Kaïgama, à l’Ouest par Ndoumbi et à l’Est par Bertoua 2(Yadia). Près de 600 âmes composées des Gbaya autochtones et Mbororos,Maka du nord cohabitent dans la paix et la concorde. Elles vivent essentiellement des activités agropastorales. Sur le plan politique, le Rdpc trône en grand maître.

Dans l’optique d’impulser le développement socio-économique, le nouveau chef du village a du pain sur la planche. Les missions standarts à lui confiées par le sous préfet de l’arrondissement de Bertoua 1er, sont claires. Elles concernent notamment l’encadrement des populations pour leur sécurité, la circulation libre des hommes et leurs biens. L’encouragement au travaux agropastoraux de seconde génération.

Le nouveau chef du village Nganké acclamé par les femmes de Nganké (c) Gustave Epok/Actucameroun.com

“Votre casquette peut supporter tout, vos bras peuvent porter tout”, a déclaré Max Edjenguelé Mbella. Dans la même logique, Alphonse Bara Gbaman devra mettre un accent particulier sur la lutte contre les braderies foncières, les pratiques de sorcellerie,le banditisme,la fénéantise et la consommation des stupéfiants en milieux jeunes. Pour mener à bien ces missions, le sous prefet a recommandé aux élites intérieures et extérieures de prêter mains fortes au nouveau chef pour l’autonomisation de la chefferie.

“Je vous exhorte à accompagner l’auxillaires de l’administration qui vient d’être désigné pour le développement local. Venez donc l’aider pour la construction de la chefferie de village Nganké”, a prescrit le chef de terre. Quant aux populations locales, elle ont été conviées à respecter le nouveau et à collaborer avec lui pour la bonne conduite des affaires.

En rappel, Alphonse Bara Gbaman à qui vient d’être confié la chefferie du village Nganké est un haut fonctionnaire qui a fait ses preuves au Ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières. Il a longtemps Directeur des Affaires Foncières et délégué régional de ce département ministériel à l’Est. Journaliste de formation et conseiller municipal Rdpc à la commune de Bertoua 1er, il a sans doute la parfaite maitrise des dossiers qui l’attendent au village Nganké où la pression foncière est extrême.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués *


Current track
TITLE
ARTIST

Current show

Background